Le Mouvement Jeune Chambre


En 1915, Henri Giessenbier crée aux États-Unis « l’association des jeunes Hommes pour le progrès civique ».

En 1944, les organisations nationales se fédèrent en Junior Chamber International à Mexico. La Jeune Chambre Internationale œuvre pour une paix universelle, riche de la diversité des cultures et des êtres. Les valeurs de JCI sont énoncées dans son credo : l’esprit et la liberté d’entreprendre, la solidarité internationale, le respect de la personne humaine, le respect de la loi, la valeur de l’engagement et la noblesse de l’action au service de la communauté. La JCI est présente dans plus de 100 pays et regroupe 200 000 membres dans le monde. La Jeune Chambre Internationale est une ONG.

En 1952, Yvon Chotard crée la JCE

« Il était une fois une dizaine de jeunes hommes, sortis de la guerre, décidés à construire l’Europe, à la recherche d’une méthode nouvelle pour incarner leur volonté de servir l’intérêt général. Ils découvrirent la Jeune Chambre Économique. Ils redécouvrirent le civisme. Ils le conjuguèrent d’une manière moderne en partant de l’économie et en lui donnant une dimension internationale… » – Yvon CHOTARD, préface de Agir et Réussir , 1991. Yvon CHOTARD propose à de jeunes chefs et cadres d’entreprise de fonder la JCEF en se ralliant au concept de Jeune Chambre Internationale né aux États-Unis*. L’association sera indépendante de tout courant politique, religieux ou syndical.

En 1976, la Jeune Chambre Économique Française obtient la reconnaissance d’utilité publique. * « L’Association des Jeunes Hommes pour le Progrès Civique », fondée en 1915 par Henry Gissenbier, devient « Junior Chambre International » en 1944, lors du 1er Congrès des huit organisations nationales du continent américain à Mexico.

Vocations et Valeurs

La vocation de la Jeune Chambre Économique Française est de contribuer au progrès de la communauté mondiale en donnant aux jeunes l’opportunité de développer leurs talents de leaders, la prise de responsabilité sociale, l’esprit d’entreprise et la solidarité nécessaires pour créer des changements positifs. Les membres Jeune Chambre imaginent et réalisent des projets au service de leurs cités, dans tous les domaines : social, économique, culturel, communautaire… Citoyens responsables, ils sont conscients de la difficulté de vivre en paix et en justice. Âgés de 18 à 40 ans, ils se forment à la prise de responsabilité dans le respect de valeurs humanistes :

  • La foi dans l’Homme et dans le progrès de la communauté mondiale
  • La liberté de l’individu et de l’entreprise, garante de la justice économique
  • La solidarité internationale, car « la fraternité humaine transcende la souveraineté des nations »
  • Le respect de la personne humaine, « la plus précieuse des richesses »
  • Le respect des lois, la lutte contre l’arbitraire
  • La valeur de l’engagement et la noblesse de l’action au service de la communauté.

Une organisation bien structurée

La Jeune Chambre Économique Française compte 190 JCE locales et 23 Fédérations régionales. Elle emploie deux salariés. Un Conseil d’Administration de 12 membres gère la JCEF, le Bureau étant constitué des Président, 1 er Vice-Président, Secrétaire Général et Trésorier.

Le Président du Conseil Fédéral – réunion consultative des Présidents régionaux – est membre de droit du CA avec voix délibérative. Les Présidents locaux élisent le CA National en Assemblée Générale.

Tous les mandats élus durent un an. La JCE offre ainsi la possibilité à chacun de prendre des responsabilités et d’élargir ses compétences dans différents domaines (formation, ressources humaines, communication, programme, international…). Chacun accède à un niveau croissant d’initiative, de responsabilité et de décision : au sortir de la JCE, on s’engage dans sa cité dans d‘autres associations, dans la vie civique et politique.

Les membres de la JCE travaillent au sein de commissions selon une méthodologie de conduite de projet à laquelle ils sont formés : enquête, analyse, planification, action, évaluation et transmission. Le Centre National de Formation (CNF), agréé par l’État, dispense des formations complémentaires d’organisation et de développement personnel. La Jeune Chambre Économique Française forme son propre réseau d’animateurs et de formateurs.